A Propos de la méthode Wa-Jutsu

Information sur la méthode wa-jutsu

Wa-Jutsu Saint Péray

Les arts martiaux ont existé de tout temps et pas seulement en orient mais dans tous les pays. De par leur définition, les techniques qui les composent sont guerrières, avec ou sans armes, n'ayant d'autre but que la destruction de l'ennemi. A l'époque féodale japonaise chaque seigneur, chaque clan a son propre style de ju-jitsu. Les uns favorisant les coups frappés, les étranglements, les autres les projections, le travail avec armes, etc..

En Europe, les arts martiaux font leur apparition au début du 20ème siècle. Pendant longtemps on a oublié quelque peu le combat au corps à corps, les armes à feu étant préférées, et on le comprend, aux armes blanches. Bien que popularisé plus tardivement en France le ju-jitsu est la source des disciplines telles le judo, l'aïkido et le karaté, il n'est pas un mélange de celles-ci mais plutôt leurs racines.

Le Japon est le premier à avoir adapté les arts militaires à la société moderne, en effet le ju-jitsu qui n'était qu'une discipline pour les besoins de la guerre devint, sous l'impulsion de Maîtres plus inspirés par l'évolution de la race humaine que par sa destruction, des exercices physiques et mentaux ayant pour but l'épanouissement et le bonheur de la personne.
La méthode Wa-jutsu voit le jour en 1983 sous l'impulsion d'un professeur de judo-ju-jutsu
, diplômé d'état deuxième degré et diplômé Maître en ju-jutsu au Japon : Maître Jacques Jean QUERO. En dénommant sa méthode Wa-Jutsu (art de l'accord et de la paix) Maître QUERO souhaite démontrer que ce qu'il enseigne n'est pas une technique dangereuse. La méthode Wa-jutsu est une éducation du corps et de l'esprit, un principe de vie, une voie d'évolution humaine. C'est une méthode à but non compétitif n'ayant que peu à voir avec les styles de Jujitsu de combat généralement présentés en occident.

La pratique de la méthode Wa-jutsu n'est ni dangereuse, ni brutale

WA jutsu

Bien que très efficace en cas d'agression l'aspect self-défense de la discipline reste tout à fait secondaire. Par contre l'étude et la recherche de l'énergie intérieure reste de loin l'aspect prioritaire de la méthode selon l'enseignement traditionnel des Maîtres orientaux.

Grâce à une progression technique mise au point spécialement pour les enfants, ceux-ci peuvent pratiquer la méthode Wa-jutsu à partir de 8 ans. Les enfants sont formés progressivement aux techniques de base (travail au sol, déplacements, esquives, parades, chûtes, etc...) mais également et surtout aux activités physiques généralisées, car jusque 12 ans, l'enfant a surtout besoin de mouvement, d'une gymnastique vertébrale correcte où toute charge est proscrite (pas de technique d'épaules ou de hanches) et de renforcer son système musculaire. L'accent est mis sur l'équilibre l'adresse, la coordination, pour parfaire son système locomoteur et sensoriel. Un autre point très important est bien entendu la discipline traditionnelle qui règne sur le tapis, le respect des anciens, de la hiérarchie et du code d'honneur et de morale traditionnel "Bushido" en japonais, qui constitue une excellente préparation à l'entrée des adolescents dans la société. L'absence de compétition permet aux parents et aux enfants de disposer de leurs week-ends.
Grâce à une deuxième formule réservée aux personnes souffrant d'un léger handicap ou aux séniors de plus de 50 ans, la progression et les passages de grade ont été adaptés afin de permettre à tous de continuer à pratiquer le plus longtemps possible.
Pour plus de renseignements sur la méthode vous pouvez consulter le site de l'Académie Européenne de Jujitsu Traditionnel
 SITE A.E.J.T.